Catégorie : Construction terre

Règles de restauration sur le bâti en pisé

La pisé est considéré à tord comme un mauvais isolant, c’est ce que l’on peut en déduire en appliquant les mêmes calculs de résistance thermique que pour les bâtiments contemporains. La réalité est en fait plus complexe, le pisé se démarque par sa faculté d’emmagasiner l’eau présent dans l’air et de ce fait de réguler l’humidité de la maison. De plus la terre possède un bon déphasage thermique ce qui permet également d’emmagasiner la chaleur ou la fraicheur et de la restituer plus tard. C’est un matériaux magique me direz vous ! Oui mais il est malheureusement maltraité dans la plupart des cas. Pour permettre ces réactions il est indispensable de le laisser « respirer ». A titre d’exemple un enduit au ciment ou un doublage en placoplâtre… ce n’est pas respirant. Que ce passe t’il alors ? L’humidité reste piégée dans le mur et remonte jusqu’a trouver un espace ou s’évaporer. L’accumulation de l’humidité peu altérer la structure du matériau parfois même jusqu’a devenir… de la boue ! Il est donc indispensable de prendre soins de nos bâtisses en pisé si on ne veut pas les voir disparaitre d’ici le prochain quart de siècle. La première étape est d’enlever tout enduits étanches sur la façade extérieure. Si l’on est pas amoureux des façades en terre brute, on peu toujours appliquer un enduit chaux aérienne ou NHL2 / sable, de fine épaisseur. Quand aux surfaces intérieures exit les revêtements et isolations contemporaines. Si l’on souhaite conserver tous les avantages du pisé on ne peut appliquer que des enduits à base de terre ou de chaux très peux hydrauliques. Il est très probable qu’au fils des années le mur ait un peu souffert, ou ne soit pas très régulier. Il est possible de rattraper ces imperfections avec un corps d’enduit ( terre ou chaux ) épais fibré avec de la paille, du chanvre, ou pourquoi pas des fibres animales.  Il est également important de laisser respirer le sol, anciennement en terre battue, il est possible de faire une dalle, mais une dalle de chaux, dont la résistance sera suffisante pour nos pieds, mais attentions pas pour les véhicules.